Une sombre histoire de pigeon...




L'histoire que je vais vous raconter est vraie, et je suis sure que vous en avez tous entendu parler, d'une façon ou d'une autre, d'une version ou d'une autre, sans véritablement savoir ce qu'il en était au fond.


Tout commence alors que Blinis (dont je tairais la race, les races n'ayant en réalité que peu d'importance dans cette histoire), alors que Blinis donc, guette du haut de la tour du château (la nature du château en elle-même n'a pas d'importance non plus, mis à part peut-être pour des questions de vérité historique...), château qui se situait d'ailleurs au centre du royaume (royaume qu'il me semble donc inutile de désigner nommément à son tour). Il guette donc du haut de sa tour (quelle tour peu importe, mais en tout cas pas du donjon, le fait est certain), faisant les cent pas, s'asseyant, se relevant sans cesse, s'esquintant les yeux à scruter l'horizon, dormant sur place, se faisant apporter ses repas pour ne pas prendre le risque de quitter son poste quelques instants, allant même jusqu'à se faire apporter un seau de temps à autre (euh nous n'entrerons pas dans les détails de l'utilisation précise de ce seau, cela n'a aucun intérêt pour la suite de notre histoire). Il attendait donc, anxieux, de jour comme de nuit, et ce durant de nombreux jours (j'avoue ne plus savoir précisément le nombre de jours en question, mais c'était beaucoup, c'est certain).

Et qu'attendait-il me demanderez-vous ? Eh bien il attendait un pigeon, ou plus précisément il attendait LE pigeon (dont je ne saurais vous préciser l'espèce d'ailleurs...), celui qui lui apporterait LE message, celui pour lequel il passait ses jours et ses nuits en haut de sa tour, celle qui appartenait au château, celui du royaume.

Le pigeon de Blinis (je n'ai jamais su si ce pigeon avait un nom, je le nommerai donc ainsi) lui, avait commencé son voyage depuis peu lorsque Blinis commença à l'attendre (on ne sait pas précisément d'où il est parti en réalité, mais je pense que c'était assez loin du royaume en question) et volait de toute la vitesse de ses ailes, prenant les courants d'air qui le porteraient au plus vite vers sa destination (oui car il s'agissait d'un pigeon messager professionnel certainement, qui n'en était probablement pas à sa première mission, mais là encore je suppute), il volait extrêmement rapidement donc, comme s'il avait conscience de l'importance de son message (bien que rien n'est sûr en la matière, existe-t-il des codes pour expliquer aux pigeons si un message est plus ou moins important...). Toujours est-il qu'il effectuait son trajet avec toute la célérité possible, franchissant monts et vaux, étendues d'eau et forêts, luttant contre les éléments qui se déchaînaient sur son chemin... Il faillit maintes fois céder et chercher abri, mais, semble-t-il conscient de l'urgence, il continua sa route, envers et contre tout, et rien ne semblait pouvoir l'arrêter...

Quand soudain, dans un sifflement, une flèche perdue empala le volatile et son précieux message au haut d'un arbre.


Pas de chance, hein ?

  Eo

19458 personnes ont vu ce numéro,
une personne le consulte actuellement.

Anciens numéros
Contacts, Liens, Droits

valid xhtml valid css Contrat Creative Commons rss
apache php get firefox

© Creative Commons, Gazette du Lorndor 2005-2006