Rencontre NORNS / Elfpowers




Fin novembre ; Les NORNS sont en quartier libre. Sortis d'une bataille meurtrière, il est temps de se refaire une santé en zone neutre. Plusieurs groupes de chasse s'organisent doucement. Mais la chasse... Ce n'est pas tout à fait notre tasse de thé...

Alors lorsque nos éclaireurs nous informent qu'une tour d'ELFPOWER campe sur une auberge non loin de là, beaucoup d'entre nous ont laissé leurs collets sur le sol et repris leurs lances avec une ferme intention de manger des oreilles pointues caramélisées pour le souper. Le soleil couché depuis peu, alors que ces elfes insouciants braillaient et dansaient dans l'auberge, les NORNS donnèrent l'assaut. Le combat fut bref et violent.

Nous allions boire avec entrain à notre belle victoire lorsque notre arrière-garde nous informa que déjà les renforts ELFPOWER se regroupaient à l'horizon. K-nibal, notre vénéré chef, planifia la destruction de cette colonne au soir suivant. Mais notre envie d'en découdre était trop forte. Nous chargeâmes en un flot continu tout au long de l'après-midi tant et si bien qu'au soir, ceux qui n'avaient pas encore chargé se retrouvèrent bien tristes sans aucune oreille pointue à combattre. Nous étions persuadés d'avoir écrasé, laminé et caramélisé ces elfes. Je ne le sus que plus tard, mais nous avions tort...

Car leur but n'était pas de se battre, ni même de se défendre. Mais simplement de tenir le plus longtemps pour permettre à DOLKO, officier ELFPOWER, de commettre son odieux forfait !

Le soir même, les premiers symptômes apparurent :


K-nibal :
« Je crois qu'ils veulent faire la paix, la preuve : »
Zayl :
« Heu... Y a pas que le chef qui l'ai reçu... »


Intrigué, je questionnais Zayl, pour qu'il m'en dise plus sur cette affaire.

Zayl :
« Bah heu c'est DOLKO des ELFPOWER qui me l'a donné. Et heu on a échangé quelques messages sur le forum. Et heu...»


Mais voyant que je prenais note de la conversation, il coupa son récit.

Zayl :
« STOP ma vie privée ne concerne que moi !! »


Je ne pus pas lui en soutirer plus. L'affaire puait le coup fourré à plein nez. Pourtant, j'étais le seul à le remarquer... Je ne me décourageais pas et continuais l'enquête. Après quelques pots de vins et quelques pichets de bières, je réussis à dénicher un indic qui en savait bien plus que ce qu'il n'aurait dû. Il accepta de me dévoiler ce qu'il savait, en échange d'une légère contribution financière et de ma parole de garder son anonymat.

Mr.X :
« Plusieurs NORNS dont des officiers ont des relations avec DOLKO, la preuve ! »


Cette dernière phrase, après me l'avoir lue, il me la montra écrite sur un parchemin à l'encre noire. Ecriture d'une grande finesse, manifestement de la main de DOLKO même. D'après Mr.X, l'intégrité même du clan serait donc en danger. Il me tuyauta également sur les noms de ceux touchés par ce présumé amour. Il me montra ensuite un autre parchemin, toujours de la main de DOLKO, prouvant que quelque chose clochait au royaume de la Horde :

DOLKO :
« Une guerre alliance-horde j'ai pas reçu mon invitation et en plus contre mes petits NORNS et K-NIBALOU »


 

Je remerciais Mr.X avant de prendre congé. Mon esprit en était encore retourné. Comment une force de la nature telle que K-nibal pouvait-il succomber à de tels sentiments ? Les pires craintes m'assaillirent. Les elfes avaient-ils mis au point un machiavélique stratagème pour nous vaincre une bonne fois pour toutes ?

Effrayé, à la limite de perdre l'esprit, cette nuit même, je ne pus fermer l'oeil de la nuit. Mais par la force de la réflexion et de la sagesse, je réussis à me ressaisir. Après tout, ce ne sont que des elfes ! Comment pourraient-ils être assez intelligents pour concevoir un tel plan ? Impossible !

J'avais noté précieusement les noms des NORNS atteints: Gibolin, Petisca, Khrone, Mo12, Zayl, K-nibal. Je leur envoyais donc une missive leur demandant des explications, et particulièrement à K-nibal qui semblait plus que compromis. J'espérais que leurs réponses permettraient  de lever le voile sur cette histoire et d'éclaircir tous mes      doutes.

 

Petisca et Mo12 ne prirent même pas la peine de répondre. Zayl ne dit rien de plus que ce que j'avais déjà entendu de lui. Gibolin se moqua de moi et Khrone nia tout en bloc. K-nibal quant à lui répondit en ces mots.

K-nibal :
« Au sujet du K-nibalou :
Je n'ai pas trouvé de topic faisant référence à un tel surnom j'en conclus donc à une tentative de déstabilisation honteuse pour prendre la place de chef.. »


La situation commençait à devenir inquiétante. Il me fallait intervenir ! Mais comment ? Si je tentais quoi que ce soit, K-nibal croirait que j'ai effectivement décidé de faire un putsch et je serais purement banni du clan et il sombrerait dans la joie, l'amour et les fleurs ! Je décidais de me coucher tôt la nuit suivante et detout reprendre à zéro à tête reposée. Cette nuit-là, je fis un rêve atroce. Un puissant tauren armé d'un poireau et d'une feuille de chou, des petits noeuds rose bonbon et bleu ciel attachés sur les cornes, menait des troupes florales dans un pré herbeux à la rencontre d'elfes en culotte courte pour se faire délicatement cueillir pour faire des bouquets. Un mal mystérieux frappait le clan ! Je devais moi-même commencer à en ressentir les effets pour faire de pareils cauchemars !

Je décidais de reprendre contact avec mon informateur, Mr.X. Premièrement, je le soupçonnais d'en savoir plus que ce qu'il m'avait dit et deuxièmement, j'avais l'intention de lui vriller la tête jusqu'à ce qu'il soit dans l'incapacité de raconter ces infos plus loin. Il en allait de l'honneur du clan ! Malheureusement, je ne réussis pas à le retrouver... La mort dans l'âme, je pris conscience que je devrais désormais prendre tous les risques pour découvrir le secret de cette machination elfique !

J'aiguisais ma lance, fit provision de vivres pour quelques jours, me déguisais en elfe des bois (branche de sapin dans le dos, une feuille de palmier géant sur la tête, des carottes plantées dans les oreilles pour les faire passer pour des oreilles pointues) et partis rejoindre le camp principal des ELFPOWER pour leur faire avouer tous leurs crimes abominables.

Je pus discrètement me faufiler jusqu'à la tente des officiers, lorsque le garde devant cette même tente m'interpella. Je répondis « plaît-il ? » de la voix la plus aigüe possible. Apparemment, le garde me prit pour elfe, car il me laissa pénétrer dans la tente, où DOLKO couché sur un divan de soie savourait une grappe de raisins. Toujours de la voix la plus aigüe possible, je l'interrogeais pour comprendre ses manigances florales.

DOLKO :
« Effectivement quand nous nous sommes rencontrés en zone neutre ton pervers de chef, le bien nommé K-nibal, me fit des propositions indécentes.

Il me dit que si je me laissais faire, il me laisserait la vie sauve et m'expliqua que les elfes avec leurs collants qui moulent leurs petites fesses étaient sa perversion et sa malédiction.

Je lui répondis que j'allais y réfléchir et lui offris une fleur pour le faire patienter. La réflexion fût de courte durée et je pris mes jambes à mon cou laissant ce tauren pervers la virilité en l'air.

Pour information vu les propos de certains, il semblerait qu'il ait perverti d'autres éléments de votre clan et que ceux-ci ne courent après les elfes que pour assouvir leur désir, les tuant pour les empêcher de parler. »

Bien que j'y aie réfléchi longuement, je ne pus comprendre le sens caché sous ces phrases. J'émis même l'hypothèse que DOLKO m'ait percé à jour malgré mon déguisement elfique.



Flower Power


"Se moquer d'un tauren est un acte de foi."
Hellismine

19414 personnes ont vu ce numéro,
une personne le consulte actuellement.

Anciens numéros
Contacts, Liens, Droits

valid xhtml valid css Contrat Creative Commons rss
apache php get firefox

© Creative Commons, Gazette du Lorndor 2005-2006