Ce soir là, dans l'auberge...




Cette histoire raconte la soirée d'un lorndorien ordinaire dans une auberge de Lorndor :

Marvin buvait tranquillement sa chope de bière. Il releva la tête, puis regarda les musiciens entamer le morceau devenu si culte de nos jours : "My Yellow Iron Socks"1. Derrière lui la porte de la taverne s'ouvrit. Il n'y tint aucune attention. Il resta sourd aux bruits de bois sur le sol derrière lui. Il n'aurait pas dû. Il entendit un craquement du plancher derrière lui. Il releva la tête, croisa le regard d'un musicien. Il semblait pétrifié de peur. Déjà parce qu'il faisait des claquettes avec les dents et aussi parce que ses genoux semblaient vouloir se fusionner entre eux.

Une main s'appuya sur son épaule... Une main... pleine de bagues. Sur chacune de ces bagues se trouvaient une dent humaine (généralement un peu fissurée), comme des trophées de victimes. Il se retourna vers le possesseur de cette main. Il sentit de la sueur perler dans son dos.

Toute la ville savait ça : ne pas faire sa révérence à Lord Toastitaniaüm revenait à dire "miaou" à un molosse enragé et quelque peu stupide. Il fit rapidement une révérence, mais il sentit que ça ne servirait à rien, car cet homme... n'avait aucune pitié. Derrière lui quatre armoires en fonte grognèrent, l'air menacant. On lui fit signe de sortir. Tout le monde tremblait, n'osait dire mot. Il sentit la pointe d'une lame entamer son dos. Marvin se leva, la figure livide. Ils n'étaient qu'à quelques mètres de la porte lorsqu'une dague passa en sifflant sous le nez de Toastitaniaüm. Celui-ci se retourna.

"Qui a lancé ça?"

Les clients du bar se regardèrent, puis, dans un élan commun, désignèrent un homme accoudé au bar qui affichait un grand sourire. Celui-ci leva la main bien haut.


"moi!
-Qui es-tu, étranger?
-un héros de passage, tout simplement.
-Ah, ça explique tout.
-Explique quoi?
-Que tu ne saches pas qui je suis.
-Au contraire, je sais qui tu es...
-Ah oui?
-Tu es un criminel, tu terrorises tout le monde et tu es stupide."

Le barman passa en courant en attrapant les bouteilles sur les étagères et en les rangeant sous le comptoir. De la bave sortait aux commissures des lèvres de Lord Toastitaniaüm. Marvin suivait la scène des yeux sans rien dire.


"Toi! ça tombe bien ça... Jack, Bull, occupez-vous de lui...
-J'vous suis les gars, dit l'inconnu."

Toast' resta silencieux.
"T'es stupide ou quoi? Allez, on va s'occuper de toi, Marvin..."

Ils sortirent doucement dans une ruelle étroite et le plaquèrent contre un mur de brique. Toastitaniaüm sortit un cigare et se mit calmement dans un coin sombre en attendant de voir l'action.
Dans la taverne, quelqu'un se leva et sortit à son tour. Personne ne le remarqua.

Marvin releva la tête. Il avait très peur. Il commençait à pleuvoir dans la ruelle. Dire que dans quelques minutes il serait sans doute mort dans d'atroces souffrances... Car, d'après ce qu'il avait entendu, cet homme tuait et disposait de pas mal de techniques qui faisaient mal. C'était pour bientôt, déjà les gardes du corps faisaient craquer leurs jointures et se passaient des poings et des armes ("ah t'as le casse-dents N°8 de Gnarr Stonebull?", "regarde ça, c'est le nouveau décapsuleur 1438, j'l'ai barboté sur un cadavre!"). Il ferma les yeux, s'attendant au choc, défaillant. Un des gardes leva son bras et frappa Marvin d'un coup dans la tempe.


Quoi? Toi? Mais... Mes hommes...
-Tes hommes?
...
-Ah attends, y'a une molaire de Jack sur ma masse.
*Sifflement, gros coup sourd*



Marvin perdit connaissance.


*
*   *
*

Marvin releva la tête. Il ouvrit les yeux, puis se releva. Il compta ses abatis. Tous là, pour autant qu'il pouvait en juger. Il essaya de se frayer un chemin à travers les bouts sanglants éparpillés un peu partout. Il sortit de la ruelle en vidant ses entrailles sur le sol et sur le sang. Il se retourna, et vit une silhouette déchiquetée dans un coin. Entre ses lèvres tombait un cigare. Mais Marvin fut saisi d'un spasme et vomit bruillament sur le sol. Il quitta la ruelle en rasant le mur.

Il regarda autour de lui en reprenant son souffle. Un homme se trouvait là, au bout de la rue. Sur sa poitrine se trouvait un badge avec un toast : l'insigne du Lord. La peur ressaisit Marvin. L'homme passa devant lui, jeta un oeil dans la ruelle et se tourna vers Marvin. Celui-ci sentit ses jambes le quitter. Il s'affala sur le sol. L'homme regarda Marvin puis le carnage, une lueur dans les yeux, réfléchissant attentivement et étudiant les choix qui s'offraient à lui : attaquer et mourir, partir et vivre. Il lâcha un "aaaaargh", tourna les talons et s'enfuit à toutes jambes dans la nuit obscure.

Il regarda la pancarte de la taverne. "Auberge des couteaux tirés". Le nom était assez approprié. Il resta quelques instants debout devant la porte, regardant la ville tremblante de peur qui ne savait pas que son joug était terminé. Il allait se passer de grandes choses dans cette ville, maintenant que les habitants pouvaient faire ce qu'ils voulaient. Il s'enfonça dans la nuit, reprit sa monture et quitta l'endroit.


1Hellviss Presse-Lait ©

Shmilblix


24697 personnes ont vu ce numéro,
une personne le consulte actuellement.

Anciens numéros
Contacts, Liens, Droits

valid xhtml valid css Contrat Creative Commons rss
apache php get firefox

© Creative Commons, Gazette du Lorndor 2005-2006