Nouvelle causerie du Prof' Lednifrolg !




Bonjour à tous, mes chers amis ! Je suppose que je vous ai manqué... Ah, je reconnais bien là l'ardeur inextinguible des jeunes cerveaux en ébullition, avides de savoir. J'étais comme vous dans mes jeunes années, il y a quelques centaines d'années. Je ne vais donc pas vous faire attendre plus longtemps, nous allons attaquer dès maintenant. Notre sujet du jour : pourquoi le Lorndor est-il carré ?

Oui, je sais, cette question vous cueille au vol et vous laisse sans voix. Voilà un sujet qui promet d'être passionnant ! Je me demande parfois où je vais chercher des idées pareilles, et où s'arrêtera mon génie.

Pour revenir au sujet, nul n'ignore cette particularité quelque peu étrange de nos terres bien-aimées : le Lorndor est absolument carré, monstrueusement régulier, désespérément anguleux. Et ce n'est pas sa seule particularité, loin de là ! Vous avez tous pu constater que le fleuve qui le parcourt (et qui n'a pas de nom connu à ce jour, soit dit en passant, mais là n'est pas le sujet de notre causerie), ce fleuve, donc, observe un tracé d'une géométrie assez particulière et régulière, sans parler du curieux caprice de la nature qui le fait se boucler sur lui-même sans prendre sa source nulle part. Et que dire de l'emplacement des Royaumes de nos huit races, ou de l'impossibilité totale et inexplicable pour un clan acceptant des Grunts dans ses rangs de construire un palais à proximité du Royaume Gnôme, pour ne parler que de cet exemple... Nous aborderons ces points, bien sûr, mais de façon très succincte ; si l'intérêt me semble suffisant, ils pourront faire l'objet d'une prochaine discussion. Aujourd'hui, le sujet principal est, je vous rappelle, la forme générale du Lorndor, un... carré.

Au cours de mes nombreuses recherches dans les plus anciennes bibliothèques, j'ai trouvé bon nombre de théories fantaisistes à ce sujet. Je ne citerai que quelques exemples.

Certains... théoriciens amateurs ont ainsi cru pertinent de considérer que cette forme était due à l' « anti-érosion ». Vous n'êtes pas sans savoir que l'érosion a tendance à arrondir les reliefs accidentés et pointus ; pour l'anti-érosion, il s'agirait du phénomène exactement inverse. En considérant que le Lorndor est fondamentalement paradoxal, les tenants de cette théorie estiment logique que l'anti-érosion ait remplacé le phénomène classique de l'érosion, et ait donné peu à peu au Lorndor la forme carrée que nous lui connaissons. Cette vision des choses est séduisante, mais ne tient pas la route face à des manuscrits plus anciens, qui semblent indiquer que le Lorndor était déjà carré à ses débuts.

D'autres, plus fantaisistes encore, jettent les bases d'une théorie extrêmement audacieuse, révolutionnaire, je dirais même quasi-religieuse. Les dieux que nous connaissons tous ne seraient que des inventions, les avatars de deux super-dieux, maîtres du destin de chacun d'entre nous. Ils appartiendraient à un monde étrange, peuplé d'êtres semblables à eux, et régi par des lois très différentes de celles que nous connaissons. Certaines de ces lois les auraient contraints à créer un monde carré... Les inconscients qui formulent cette hypothèse parlent de « picsèle », d' « octé », de « byt »... Mon opinion est que ces néologismes ne sont là que pour faire vendre une théorie creuse, incomplète, voire un canular.

Enfin, plusieurs ouvrages m'ont mis sur la bonne voie. Il semblerait que la Genèse que nous connaissons soit incomplète ! Un grand nombre de manuscrits, d'époques et de styles très différents, traitent de ce sujet, ce qui m'a conduit à considérer cette hypothèse comme la plus sérieuse. J'ai donc travaillé à reconstituer pour vous ce récit que je qualifierai d'historique : la partie occulte de la Genèse du Lorndor...

Votre attention, s'il vous plaît ! C'est aussi valable pour le rang du fond !


Au commencement, il n'y avait rien... ou presque. Seule une boule, mélange improbable des éléments les plus divers, nageait dans l'immensité du Cosmos. Même le Père De Tous Les Dieux (appelons-le Papy-Divin, pour simplifier) ne savait pas comment elle était arrivée là. Il lui trouva cependant un usage fort avantageux.

Papy-Divin avait de très nombreux enfants. Des enfants terribles, intenables, insupportables, qui passaient leur temps à se chamailler en s'envoyant des étoiles et autres particules célestes plus ou moins brûlantes les uns aux autres. Alors qu'il se promenait, méditant sur un moyen de calmer ses enfants, il buta sur cette boule sombre. Il sut alors qu'il avait trouvé ce qu'il cherchait : une balle que ses mouflets pourraient s'envoyer sans risquer les atroces brûlures qu'il devait parfois soigner ! Il les réunit tous, et leur fit ce présent, non sans les sermonner longuement sur la chance qu'ils avaient d'avoir un père si attentif à leurs caprices.

Las ! La boule en question n'était pas aussi solide qu'il n'y paraissait. Après quelques millénaires de jeux incessants, elle était devenue complètement plate. Un grand disque, aux bords aussi tranchants qu'une lame. Papy-Divin dut alors interdire à ses enfants de se la lancer : s'il excellait dans tous les arts de la médecine divine, il aurait détesté avoir à recoller la tête (ou un autre membre) à l'un d'entre eux. Mais il fallait pourtant trouver un nouveau moyen de les occuper...

Papy-Divin eut alors une idée de génie, ou plutôt de dieu. Il façonna ce disque, éleva des cimes, creusa des précipices, fit couler de l'eau... le Monde commençait à prendre forme. C'était une terre désordonnée, sauvage, mais vierge de tout être vivant. Il la donna à ses enfants pour qu'ils la peuplent avec les créatures de leur choix. Chacun se mit au travail, et donna naissance à l'être qui se rapprochait le plus de son caractère, mais aucun d'entre eux n'avait de pensée propre, aucun n'avait d'âme.

Alors, les huit plus doués d'entre eux décidèrent de créer des races capables de penser et d'agir par elles-mêmes. C'est ainsi que naquirent les huit races que nous connaissons aujourd'hui. Elles commencèrent aussitôt à coloniser le Monde, établissant leur supériorité sur les autres races ; leurs créateurs vinrent se plaindre à leur père.

Papy-Divin, forcé de sévir, se façonna une arme gigantesque. Quatre rayons d'étoiles formaient un carré immense, et le manche était la queue d'une comète. Il façonna une partie du Monde de sorte à offrir aux huit races belliqueuses une terre accueillante, et tous tombèrent dans le piège. Quand ils y furent tous rassemblés, Papy-Divin leva son arme, et l'abattit sur le Monde. Le Lorndor, comme l'avaient appelé ses habitants, fut séparé du reste du Monde, à tout jamais...


Nous avons donc ici quelques éléments de réponse. Mais je vois une question sur toutes vos lèvres... en tout cas pour ceux qui ne dorment pas encore : pourquoi Papy-Divin a-t-il créé une arme carrée ? Eh bien, la réponse est simplissime. Chacun d'entre vous sait que la lumière se propage en ligne droite ; une arme formée par des rayons d'étoiles ne peut donc raisonnablement pas être ronde, ni même légèrement incurvée ! Et il semble que les rayons d'étoiles soient la seule chose qu'ait trouvé Papy pour... découper le Monde.

D'après ce récit, nous pouvons aussi considérer que si notre fleuve a cette forme si particulière, cela vient de la volonté de Papy-Divin. Maintenant, pourquoi lui a-t-il donné cette forme, j'espère être en mesure de répondre à cette question importantissime lors de notre prochaine rencontre ! Quant à l'absence de nom pour ce fleuve, faute de mieux pour l'instant, je l'attribue temporairement à la paresse des générations successives de Lorndoriens, mais là encore, j'espère pouvoir vous en apprendre plus la prochaine fois. Il y aurait aussi beaucoup à dire sur le lien mystique entre l'antique jeu de balle qui aboutit à l'aplatissement du Monde, et le jeu bien connu du Sproatch-Ball.

J'espère que cet exposé vous a éclairé, tout d'abord sur le sujet principal, et ensuite, sur l'importance qu'il y a à ne pas se laisser tromper par des théories fantaisistes, mal étayées, voire totalement fallacieuses. La meilleure chose que vous ayez à faire est de suivre mon exemple en termes de rigueur et de sérieux dans les investigations.

Bonne journ... nuit à tous.

Prof' Lednifrolg


24648 personnes ont vu ce numéro,
une personne le consulte actuellement.

Anciens numéros
Contacts, Liens, Droits

valid xhtml valid css Contrat Creative Commons rss
apache php get firefox

© Creative Commons, Gazette du Lorndor 2005-2006