Recette du troll macho : Potée d'elfe aux légumes.


Pour un troll : Ingrédients :
  • un elfe assez gras, mais pas trop,
  • trois oignons,
  • trois kilos de pommes de terre,
  • 1 chou, petit,
  • 100 grammes d'algues du marais de Alaouros, près du village,
  • 15cl de sang d'elfe,
  • eau de vie orc,
  • sel,
  • piment,
  • farine de manioc,
  • et une femelle, malheureusement

Préparation et cuisson :

- Occupez-vous tout d'abord de l'elfe. Choisissez un elfe un peu gras, car aucune graisse ne sera rajoutée. L'elfe devra être assez frais, n'optez pas pour celui qui est passé innocemment devant votre grotte et que vous avez bien entendu puni de mort il y a de cela 1 mois, et qui traîne depuis au fond du marais. Allez spécialement en cueillir un dans la force de l'âge, un peu replet, comme indiqué auparavant (c'est important).

- Choisissez les quelques morceaux qui conviendront le mieux à la potée, c'est-à-dire la cuisse, les bras, mais cela reste à votre convenance. N'oubliez pas de conserver un peu de sang, de 15 à 20 centilitres, d'où l'importance de prendre un elfe relativement frais.

- Coupez cette viande en petits morceaux, ni trop gros pour qu'ils puissent se fondre dans la potée, ni trop petits pour ne pas qu'ils disparaissent complètement dans la purée.

- Du feu, un chaudron, de l'eau. Plongez les morceaux de viande dans l'eau. En changeant l'eau banale, pour de l'eau provenant du marais, vous obtenez un plat typique, mais cela n'est pas très important, puisque c'est à ce moment-là que vous allez accompagner votre viande des algues du marais d'Alaouros, réputé pour ses excellentes plantes aquatiques. Salez en très petite quantité.

- Laissez cuire longtemps, tout en remuant de temps en temps, afin que les algues libèrent leur goût amer et que l'elfe s'en imprègne. Une fois cuit, sortir les morceaux de viande du chaudron, garder le jus.

- Pendant la cuisson, l'épluchage des pommes de terre. C'est là que votre femelle intervient.
Le pelage des patates étant une tâche trop féminine, vous la chargez de le faire à votre place. Ne la laissez pas se plaindre, car pour une fois que vous faites la cuisine, elle n'a rien à dire. Demandez-lui de se dépêcher car la grande gastronomie troll n'attend pas les caprices d'une trollette mal embouchée. Une fois qu'elle a fini, chargez-la de s'occuper de l'épluchage des oignons.
Si elle pleure, sachez que ce n'est qu'un leurre, que de la fainéantise, elle n'est point triste ou fâchée contre vous. Ne vous laissez pas avoir !! Souvent, les femelles troll essaient de vous faire croire des choses invraisemblables, du genre : ce sont les oignons qui font pleurer !! Faites très attention !! L'épluchage est la partie la plus délicate de la recette.

- Une fois que vous avez renvoyé votre femelle à ses hobbies ménagers, vous devez faire cuire les légumes ensemble. Le jus de viande, le chaudron, le feu. Plongez les légumes dans le jus, les pommes de terre, le chou, les oignons. Remuez sans cesse.
Les légumes doivent se mêler et le jus s'évaporer, laissant planer dans votre grotte, des effluves délicieuses. Une fois qu'une bonne partie du jus a disparu, ajoutez les morceaux de viande. Le touillage devient alors encore plus fréquent et intensif.

- Pendant la cuisson de la potée, préparez la sauce. Celle-ci n'est pas obligatoire, mais elle rehausse la saveur de la potée, tout en lui donnant beaucoup de force. Retrouvez le sang de l'elfe, mélangez-y l'eau de vie orc, alcool, s'il en est, des plus forts. Salez faiblement, pimentez selon votre goût, et faites chauffer.
Remuez doucement tout en y ajoutant de la farine de manioc, jusqu'à lier convenablement la sauce. - Une fois que l'eau de cuisson s'est totalement évanouie, votre potée est prête. Attention, veillez à ne pas laisser brûler celle-ci. Servez la potée et la sauce à part.

Savourez... N'est-il pas vrai que vous n'avez jamais autant aimé un elfe de votre vie ?



Hellismine
 
 
45332 personnes ont vu ce numéro,
une personne le consulte actuellement.

 
valid xhtml valid css Contrat Creative Commons rss
apache php get firefox