Didelabedeli

Le château est majestueux, ancien, dégageant une certaine puissance magique. Malgré les rénovations effectuées, on sent tout le mystère de cet endroit.

A l'intérieur du château, on ressent toujours le pouvoir magique que renferme ces murs, mais la sensation qui prime sur toutes les autres est la sensation de chaleur. La décoration a été voulue pour que toute personne se sente accueillie, pour créer une ambiance conviviale, bref pour que l'on se sente chez soi.

Le bureau du directeur est une pièce assez calme et sereine. Deux bureaux y sont installés, l'un pour le sous-directeur Crafty absent ce jour-ci, et l'autre pour le maître des lieux, le directeur Didelabedeli. Penché sur sa table, Dide est en train de travailler à un projet. Il est tellement concentré qu'il n'a pas remarqué d'autre présence. Dide est grand et mince. Son visage est assez doux, ses trait expressifs ne sont pas vraiment ceux d'un chef, encore moins d'un directeur. Néanmoins, il y a quelque chose de séduisant dans ses yeux bleutés. Sa tunique rouge, taillée assez proche du corps, laisse deviner un corps mince mais musclé, pas fait pour le combat mais entraîné pour l'esquive. Il leva la tête, et découvrit avec un léger étonnement Seytahn. Il lui sourit et essaya de remettre de l'ordre dans ses longs cheveux blonds.

Seytahn, je ne t'attendais pas si tôt.

Il se tourna vers la grande horloge.

Oups, je crois que j'ai pas vu le temps passer. Je peux t'offrir quelque chose à boire? Euh est-ce bien intelligent de poser cette question à une vampire aussi renommée ?

Il se tourna vers une armoire à côté de son bureau et sortit une bouteille et 2 verres.

Bien commençons.

Bonjour Didelabedeli : on a surtout fait connaissance tous les deux lors de tes visites dans mon Cabaret, mais la première fois où je t'ai vu, c'est, me semble-t-il, dans une des Salles de la FAC : tu en es le directeur... rétrospectivement, que penses-tu de tout ce travail effectué ?

Et bien ça commence fort. Aux débuts de la FAC on était un peu hésitant, il fallait créer une organisation d'un clan tout à fait particulier, et personne ne savait très bien où on mettait les pieds, du coup chaque décision que je pouvais prendre était sujette à débat. On a eu pas mal de choses. Une difficulté administrative pour créer le clan, des programmes scolaires à créer en prenant conscience que les cours ne se feraient pas en 2min, un défi avec la création d'un clan rival l'École de Royaume de Marbre, des problèmes internes avec l'intégration de différentes cultures, un manque d'instructeurs, un trop plein d'élèves, une démotivation générale. Mais n'oublions pas la joie que nous a procuré la création d'un clan tourné vers l'aide, la multitude de lettres félicitant la création d'un tel clan, la construction d'un palais, à peine 3mois après la création du clan, le défi école relevé avec force, l'aventure Rp qui anime toujours nos longues soirées, un reboostage entre nous au moment où chacun commençait à faiblir, les liens créés avec les étudiants, avec les intervenants, et entre les instructeurs, l'entraide qui s'est mise en place entre les élèves, et tous ses autres petits bonheurs qui nous font oublier les heures passées à essayer de les aider. Franchement je pense que le travail que l'on a effectué est bon, et qu'il ne faut pas que l'on se repose sur nos lauriers. En tous cas, je me suis éclaté à créer cette Faculté.

Comment t'est venue cette idée : as-tu ressenti, lors de tes premiers pas en Lorndor, le besoin de te faire aider ?

Non, en fait dès lors que je me suis mis à errer dans le Lorndor, j'ai été pris en main par M!ck@l, l'ancien chef des WoTe. Il m'a très vite initié à l'art du combat magique, et m'a poussé a intervenir dans les bâtiments impériaux. Il a peut-être senti que je ferais de grandes choses. Le pauvre il a dû être déçu. Mes interventions étaient pitoyables, j'avais un style percutant (liens vers plusieurs de mes anciens exploits), tellement que j'ai été nommé Boulet Impérial. Titre que je porte encore avec honneur bien que j'ai quitté l'empire. On aurait pu croire que ce titre découragerait M!ck@l dans sa quête de faire de moi un grand homme mais pas du tout. Il usa de son statut au sein de l'empire, ainsi que de mon nouveau titre pour que j'intègre la Haut Conseil, et que j'assiste aux réunions du Conseil Suprême. Ne me faisant pas prier, j'ai assisté à toutes ses réunions, et là encore ce ne fut pas très brillant. Cependant lors d'une conversation privée, mon ancien maître lança une idée en l'air, celle de créer une école pour toutes les nouvelles recrues. Cette idée résonna dans ma tête comme un écho. Pour une raison mystérieuse il m'était impossible de penser à autre chose. Je fis donc le rêve d'une école ouverte à tout le monde, un établissement où tous les étudiant seraient portés comme j'ai été porté par M!ck@l. Alors j'ai commencé à écrire, à calculer, à mettre en place les fondations de toute l'organisation de la FAC. Une fois ce brouillon mis en place, je l'ai présenté a M!ck@l qui me présenta Crafty, mon sous-directeur. Celui-ci voulait faire partie de l'aventure, à deux nous avons peaufiné puis soumis notre projet aux autres impériaux.

N'as-tu pas pris peur devant l'ampleur d'un tel projet ?

Je n'avais pas conscience de l'ampleur du projet. Quand on m'a dit que l'effectif de cette FAC devrait être de 100 membres, j'ai souri et je me suis dit qu'un tel effectif serait impossible à avoir pour un clan de novices. Je n'avais pas conscience du nombre de personnes qui se sentaient perdues. Mais il est vrai que je pouvais déjà voir que ce clan était prometteur, je me suis mis a étudier comme jamais je n'avais étudié, je devais mettre en place ce clan et en même temps je devais connaître le plus de choses possibles. Je me devais d'être un savant reconnu de tous. Malgré tous mes efforts, je ne pense pas que ce soit le cas.

Quels sont les apprentissages essentiels que dispense le clan FAC ?

La FAC n'est pas un clan qui forme de simples soldats qui sauront le moment voulu attaquer des cibles. Il y a bien sur une partie sur le terrain, mais nous avons tout un travail sur la communication (le Rp) sur la Diplomatie, sur les techinques de guerre, sur les différentes distractions du Lorndor. Bref j'essaie de leur donner un aperçu de leur potentiel en leur proposant un éventail le plus large possible des arts qui composent ce monde.

Quel type d'intervenants recrutez-vous ?

Nous recrutons tous les intervenants, je pars du principe que chacun à quelque chose à apporter à la nouvelle génération. Que ce soit juste un conseil de temps à autres, une aide financière, même ne serait-ce que faire avancer un débat peut aider les élèves à se créer leurs propres opinions.

 
 
45346 personnes ont vu ce numéro,
une personne le consulte actuellement.

 
valid xhtml valid css Contrat Creative Commons rss
apache php get firefox