En avant-première mondiale interplanétaire galactique, les studios Arnak ont l'horreur de vous présenter l'épisode-pilote de :

les téléporteurs qui vous font voir des p'tites zétoiles : Episode 1 : Comment ça va ch*** grave !!!


Avec

  • Le général BouleDeBillard
  • Le fauteuil en pur cuir de gnoll du général BouleDeBillard
  • Le colonel Crac-au-nez
  • Le major Cratère
  • L'ethnologue comportemental sans frontières
  • (et sans diplômes) Dr Watson
  • Et l'alien de service : moi, le narrateur (Tic)
  • (sans Tac, merci)



Comment ça va ***** grave !!! ← ceci est LA réplique-phare du colonel qui clôture un générique plein de grosses explosions de sorts et d'elfettes très peu vêtues (il paraît que ça accroche mieux le public, cette formule...)

Tic (c'est moi), une étrange créature maigrelette d'une forme, d'une couleur et d'une race indéterminées, tourne dans un couloir souterrain illuminé de loin en loin par des torches grésillantes. L'atmosphère est oppressante. Il fait sombre. Il fait humide. Le bruit de ses pas résonne terriblement, mais moins que les battements de son coeur affolé. Il jette un regard apeuré par dessus son épaule et se met à marcher plus vite, sur la pointe des pieds.

Et c'est à ce moment-là que : BLAM !!! ← ceci est le bruit d'une porte qu'une créature maigrelette d'une couleur et d'une race indéterminées vient de ramasser en pleine poire (je ne mets pas "d'une forme indéterminée", puisque le choc qui m'a collé au mur comme une mouche m'a donné une géométrie plane...).colonel

"Comment ça va ***** grave !!!"
(oui, il est prévu que chaque épisode commence pareil : moi qui me mange une porte et LA réplique-phare du colonel qui fait son entrée en traînant une massue de 200 kg)
"Bijour bon golonel..."
Crac-au-nez regarde derrière la porte.
"M****, qu'est-ce que vous f***** là, Tac ?"
Il décolle la créature à géométrie plane de la paroi du souterrain.
"Heu... moi, c'est Tic."
"Mais je sais, Tac ! Pas la peine de me le répéter !!!!"
...
...
...
colonel



L'arrivée du major Cratère (sculpturale elfette blonde fort bien pourvue par la nature) empêche de justesse la mort d'un officier dans l'exercice de ses fonctions.

Crac-au-nez se passe une patte graisseuse entre les cornes (j'ai oublié de préciser qu'il s'agit-là d'un tauren) et affiche un sourire-spécial-pub-pour-dentifrice.
"Bonjooooooouuuur, majoooooor !!!" (voix flûtée, gazouillements d'oiseaux et parfum de fleurs des champs)

Et c'est à ce moment-là que : BLAM !!! (encore oO !!!!!!!) ← ça, c'est le Dr Waston (troll à monocle) qui entre en scène. "Salut tout le monde ! Ah, zut, j'ai fait tomber tous mes parchemins... Vous savez, tous ces anciens écrits que nous avons rapportés d'une précédente mission ? C'est passionnant, vous savez ! Oui, parce que vous savez..."
Non, personne n'a l'air de savoir, et tout le monde semble s'en porter à merveille.


Claquement de bottes.
Tous dressent l'oreille, raidis, sur le qui-vive.
Une silhouette impressionnante se profile sur les murs à la lueur fumeuse des flambeaux.
Qu'est-ce qui va surgir à l'angle du couloir ?
Un ogre ?
Un géant de quinze mètres de haut avec une massue plus grosse que celle du colonel ??? (ah, les hommes...)
Non.
C'est un...
Oui, je confirme, il s'agit bel et bien d'un nain.
Et d'un nain chauve.
Et même d'un nain-berbe !!!
C'est le...
"Général BouleDeBillard !!!" s'écrie toute l'assemblée en choeur en se mettant au garde-à-vous.
"Repos"
Le général regarde bizarrement le Dr Watson qui vient de sortir un oreiller de son baluchon déjà bourré à mort de vieux parchemins poussiéreux grouillants d'araignées.

BDB (pour les intimes) se tourne ensuite vers Tic (toujours en version extra-light à cause de la porte). "Eh bien, vous avez une drôle de mine ! Un gnoll s'est assis sur vous, ou quoi, Tac ?"
...
...
...
Au bout des souterrains on entendit le son d'une corneBLAM !!!
D'un chef ennemi qui rappelait toute sa horde...
NAAAAN !!!! Stooop ! C'est pas la bonne musiiiiique !!!!!!
...
...
...
Où en étais-je ? Ah, oui !
Le son d'une corne empêche de justesse la mort d'un haut-gradé dans l'exercice de ses fonctions.
"Alerte ! Alerte ! Activation non-programmée du téléporteur !" beugle une grosse voix amplifié par un tronc d'arbre creux.
"C'est une alerte ! Quelqu'un vient d'activer le téléporteur sans y être autorisé !" déduit judicieusement le major Cratère en portant la main à son coeur.
"Heu, oui, je pense qu'on a compris, ma chère..."

Sur ce, toute la fine équipe se précipite vers la grotte du téléporteur secret (découvert lors de fouilles près d'une obélisque, témoignage du passage en Lorndor d'une terrible civilisation qui... mais nous y reviendrons plus tard).

Un vaste anneau enchanté empli d'une lueur bleutée se dresse dans la salle : c'est le téléporteur.
Toute la base souterraine est prête à tout faire sauter.

Le colonel lève sa massue, prêt à accueillir tout arrivant mal intentionné, et lance avec l'à-propos et l'originalité qui le caractérisent :
"P***** de *****, ça va ***** grave !!!!!!!"
Le major Cratère fait un signe :
"Attendez, si c'est un ennemi, je vais lui envoyer un sort !"
je vais lui envoyer un sort
Là, toute l'assemblée prend subitement un air TRES inquiet.
Le Dr Watson court mettre ses parchemins à l'abri.
Le colonel court mettre sa massue à l'abri.
Tic (c'est moi-même) court se mettre à l'abri tout court.
Et le général reste là, vu qu'il n'a pas un seul poil de barbe qui risquerait de griller sous l'effet d'un sort de feu mal ajusté...porte


Qu'est-ce qui va appraître par le téléporteur ?
Tous retiennent leur souffle.
L'attente devient intenable...
Suspense...



Shandra


Stargate SG-1 TM & © 2005 Metro-Goldwyn-Mayer Studios Inc.
 
 
personnes ont vu ce numéro,
6734 personnes le consultent actuellement.

 
valid xhtml valid css Contrat Creative Commons rss
apache php get firefox