Interview de créateurs de jeux : Galize


Ayant rendez-vous avec un officier de mon clan pour mettre au point quelques tactiques de bataille dans un prochain conflit avec les grunts, je me rendis à l'auberge de Déha. Pénétrant en ce lieu enfumé, je parcouru la salle du regard. Mon officier n'était pas arrivé. D'ailleurs, au milieu d'un nombre important de Gnomes, de Nains et d'Humains ne se trouvait qu'une Elfe, une Drow. Je saluais d'un signe de tête les quelques personnes que j'avais déjà croisées au cours de mes voyages en Lorndor.
Je me rendis au bar et commandais une Tête de Grunt (1/3 Hydromel, 1/3 Tord-Boyaux, 1/3 gardé secret) et m'étonnais de ne pas voir le patron. Le barman de service m'indiqua qu'il s'était absenté dans la lointaine contrée de Toul-Houz pour quelques temps. Je le remerciais, pris ma boisson et allais m'installer auprès de la Drow. Celle-ci était Galizee, une fière et valeureuse guerrière.
Nous discutâmes quelque temps et tout naturellement la conversation déboucha sur nos projets actuels. Galizee avait la réputation d'énormément s'intéresser à la magie, chose étonnante chez nous autres guerriers.
D'ailleurs, elle sortit de ses affaires un orbe curieux. Il me semblait être un banal orbe réservé aux magiciens et aux équilibrés, mais elle m'apprit qu'il n'en était rien.
Elle m'expliqua que cet orbe, de sa conception malgré l'aide de nombreux grimoires, permettait de faire croire à l'esprit qu'on se trouvait dans un monde nouveau et totalement différent de ce que l'on connaissait. Monde qui était bien sûr de son invention. Elle me proposa d'essayer et, bien qu'un peu méfiant, je me prêtais au jeu. J'entourais l'orbe de mes mains, et un grand choc se fit dans mon esprit. Je vis effectivement un monde totalement nouveau. Après l'avoir parcouru quelques temps, je revins à mon interlocuteur. Stupéfait, je ne pus m'empêcher de lui poser quelques questions.

FenrirDarkWolf :
Peux-tu me décrire le monde où se déroule l'action ?
Galizee :
Le monde où se déroule l'action est sensiblement le même que celui que nous connaissons en Lorndor. Mais une légère différence le rend étranger à ce qu'on connait, car la magie y a encore cours. Mais cette magie est différente de la nôtre. Et comme les hommes ne sont pas sages, leur folie leur a fait ouvrir leur monde à des dimensions étranges. La magie s'y est renforcée, mais des esprits sont arrivés et empoisonnent la vie qui y règne.

FenrirDarkWolf :
Il semblerait qu'un certain nombre d'aventuriers s'essaient à la création de nouveaux mondes. D'où t'est venue l'idée de créer le tien malgré les nombreux déjà existants ?
Galizee :
L'idée principale était de pouvoir faire un monde dans lequel je voudrais vivre. Même si ce n'est jamais possible, ça a été une des raisons de mon investissement dedans. Un second point est la curiosité. J'ai travaillé sur les technologies XML pendant un stage, et j'ai découvert que l'on pouvait faire du presque client-serveur avec javascript et php.

Mes connaissances en certaines arcanes de magie me permirent de comprendre de quoi il voulait parler. Après une courte pause nous permettant de nous désaltérer, elle reprit :

Galizee :
Je ne connaissais pas de jeu qui utilisait cette technologie, et j'ai eu envie d'essayer, cela me permettant d'occuper mes neurones. Et entre nous, parmi la myriade de mondes existant, très peu m'intéressent plus de quelques jours.

FenrirDarkWolf :
Combien de temps t'a pris la création du monde ?
Galizee :
A peu près un mois, à temps presque plein. Et peut-être un peu de temps avant à petite dose sous la douche à penser. Mais le gros, ça a été un mois de travail, à construire le modèle et à écrire le parchemin.

FenrirDarkWolf :
Quelles améliorations penses-tu apporter par rapport à d'autres mondes ?
Galizee :
Le modèle permet déjà plus d'interactivité que la plupart des autres mondes, une interactivité qui se rapproche de celle des jeux en Flash sans en avoir la lourdeur. Ensuite le monde doit, pour moi, proposer la liberté la plus grande au joueur. Pendant la création, j'ai essayé de toujours avoir à l'esprit cet aspect, ce qui n'est pas toujours facile, mais à mon sens important. Ensuite, j'ai cherché à avoir le plus de cohérence possible, ce qui m'a fait chercher un "modèle économique".

En fait de modèle économique, cela veut juste dire qu'il y a une loi de l'offre et de la demande, et que l'on peut trouver ou fabriquer tous les objets du monde, ce qui permet à ce modèle de s'auto-réguler.

FenrirDarkWolf :
Y'a-t-il des améliorations que tu comptes apporter, ou pour toi le monde est "terminé" dans sa structure ?
Galizee :
Il reste de nombreuses améliorations à apporter, bien sûr ! La TODO liste semble sans fin. Mais la structure du jeu est là, le modèle de la BDD aussi, et même si aujourd'hui il y a de nombreuses choses que je réécrirais volontiers, le jeu gardera cette structure. Des compléments seront encore apportés, car pour le moment seule la moitié de la carte est ouverte aux joueurs.
Le monde est encore tout neuf, et j'attends beaucoup des joueurs pour pouvoir améliorer et compléter le tout.

FenrirDarkWolf :
Quelles sont tes ambitions pour le monde ?
Galizee :
J'aimerais qu'il soit un lieu où de nombreux joueurs se rencontrent parce-qu'ils aiment s'y retrouver et construire une histoire ensemble. J'aimerais bien qu'il se crée une petite communauté autour de lui. Que le jeu apporte réellement quelque chose aux gens qui l'auront découvert et apprécié. Pour parler chiffres, j'aimerais que le jeu rassemble quelques milliers de joueurs, que mon code tienne la route sous la pression et que mon orbe qui l'héberge ne se mette pas à hurler si ça arrive.
Somme toute, un peu d'espoir mais pas vraiment de folles ambitions. Les quelques Kos de code que j'ai écrit ne vont pas révolutionner le monde.

FenrirDarkWolf :
Y'a-t-il une interaction avec les PNJ (soit existante, soit à venir), outre "Il faut tuer 2 monstres de lvl X" ? Formulée autrement, ma question pourrait être "En quoi les actes des joueurs peuvent-ils influer sur le monde ?"
Galizee :
Les actes des joueurs dessinent le monde. C'est à dire qu'ils peuvent modifier une partie de la carte en plantant des arbres, des fleurs, en construisant des bâtiments... Les quêtes où il faut tuer des monstres pour progresser ne m'intéressent pas véritablement. Je suis en train de mettre en place un système qui demanderait à un joueur d'aller tuer un autre joueur qui a fait de mauvaises actions (tuer un débutant par exemple), afin que les actes des joueurs aient une répercussion un peu plus longue que l'expérience et l'argent gagné. Les monstres et autres sont intéressants de par les objets qu'ils laissent en mourant et qui permettent de faire tourner l'économie.

FenrirDarkWolf :
Et où un potentiel joueur pourrait-il se procurer une telle orbe ?
Galizee
Dans n'importe quel magasin de magie. Il suffit d'en parler au mage de service et de lui donner le mot de passe "http://www.fur4x-hebergement.net/galize/"

Ma curiosité satisfaite, je la remerciai grandement. Peu de temps après, mon officier arriva dans l'auberge et nous nous mîmes à l'écart de toute oreille indiscrète.

J'en profite pour expliquer les différentes choses dont a parlé Galize :

  • PHP : Parchemin d'Hypersensibilité Personnalisable. C'est grâce à lui que le monde peut prendre forme.
  • Javascript : Ensemble de formules (les scripts) plus ou moins tirés du JAVA (Jorish Alpha Version Alchemy), le premier Tome d'alchimie jamais écrit, et dont seuls quelques fragments nous sont parvenus..
  • Flash : Sorte d'éclair coloré dont la particularité est de produire de jolies illusions, malheureusement gourmandes en magie.
  • XML : X-TREM Mélange Lorndorien. Une potion faite à partir d'ingredients rares qui décuple les effets des parchemins utilisés.
  • BDD : Bande Directionnelle de Djinn. Faite en poils de Djinns (ceux-ci n'aiment pas vraiment), cette bande sert à mémoriser les données magiques qui constitueront la partie visible de l'objet magique.





 
 
personnes ont vu ce numéro,
une personne le consulte actuellement.

 
valid xhtml valid css Contrat Creative Commons rss
apache php get firefox