Entretien avec un Brigadier de l'Ombre


La nuit, pendant que tout le monde (ou presque…) est en train de dormir (ou autre…), d’étranges personnages vêtus de noir et cagoulés de la tête aux pieds (il s’agit d’une cagoule d’ogre…) s’affairent autour des comptes de nos personnages pour en vérifier la régularité. Ils farfouillent et trifouillent la base de données à l’aide d’une lampe torche à la recherche de joueurs ayant créé plusieurs personnages… Une pratique frauduleuse formellement interdite et clairement dénoncée dès l’inscription à Heroes’ Chronicles, jeu entièrement gratuit (et sans obligation d’achat), administré par des personnes bénévoles pour des joueurs passionnés, dont il faut préserver l’envie et l’intérêt de jouer. Ces justiciers du gameplay sont plus connus sous le nom de "Brigadiers de l’Ombre". Nul ne connaît leur visage. Nul ne connaît leur nombre. Nul ne connaît leur identité (pas même eux…). Mais nul ne peut les ignorer. Ils sont… les Antimulti !

L’équipe de la Gazette, toujours prête à vous offrir la meilleure information, et même à risquer sa vie pour ses lecteurs (suite à un mouvement de grève de l’ensemble des chroniqueurs, veuillez ne pas considérer cette dernière proposition, merci), s’est donc mise en à enquêter sur cette mystérieuse brigade. Mais les anciens nous avaient prévenus : "Les Brigadiers de l’Ombre n’acceptent aucune visite et ne répondent à aucune question sur leur activité secrète. D’ailleurs, aucune personne n’est jamais entrée dans leur domaine… Pas une seule !". C’est pour cela que nous nous sommes présentés à deux…

Et les portes s’ouvrirent pour laisser entrer nos deux intrépides chroniqueurs (choix effectué par tirage au sort sous contrôle d’huissier, maître Ploum Ploum), munis simplement de leur courage et d’un balai (chacun sa méthode…). Ils furent guidés bâillonnés, yeux bandés, pieds et poings liés (se déplaçant donc en sautillant…) et cheveux au vent jusqu’à une petite pièce noire, humide, sale, insonorisée par des boîtes à œufs de dragon (un pet de grunt n’y résonnerait pas !) au centre de laquelle se tenait un homme en cage, derrière de solides barreaux, cagoulé et totalement encapuchonné dans une couverture sombre… et dont la voix parvenait déformée car il parlait dans un tronc d’arbre creux tout en tournant le dos. Et pour plus de sureté, ils éteignirent la lumière ! C'était d'un pratique pour prendre des notes, je vous jure (il a fallu qu'un certain Martpunk nous aide à les déchiffrer ensuite...). Bref, tous les ingrédients d’une rencontre sympathique étant réunis, l’entretien put commencer.

Seytahn : Bonjour monsieur… dame… Qu'est-ce qu'un Brigadier de l'Ombre en quelques mots ?
Antimulti : Un chercheur de multis (logique) : il faut savoir fouiner un peu partout, pas mal d'intuition, quelqu'un qui aime perdre son temps à écouter les bobards des multis. Surtout ne pas aimer la reconnaissance : personne nous connaît ! On contribue beaucoup à améliorer le jeu (imaginez : que des multis !) et on ne récolte que les mécontentements de gens qui estiment qu'on ne devait pas "delet" (ce qui parfois est vrai). Enfin, j'ai dépassé les quelques mots là...

Sandoval : Et comment arrivez-vous à repérer les multi-comptes ?
Antimulti : Ahahah ! Non là, désolé petit. Tantôt avec des preuves concrètes et parfois à l'instinct, ça arrive que certaines personnes envoient leurs logs suspects. Ou même par délation. Mais toujours nous ouvrons un dossier, et nous ne contactons pas par hasard, soyez-en sûr !

Seytahn : Le "petit" voulait sans doute savoir en quoi consiste ce travail…
Antimulti : Alors on prend des "dossiers" (nom donné pour un cas de multi) et on ne s'occupe que de ses dossiers. En gros les multis n'ont qu'un interlocuteur, on discute toujours, puis lorsqu'on estime qu'on en a assez entendu, on clôt le dossier. Et on marque ce qu'il s'est passé, delet, xp à enlever…

Seytahn : Alors ce n’est pas un travail d'équipe ?
Antimulti : Parfois on s'aide quand le dossier devient compliqué, ou alors on aide les débutants, éviter qu'ils se fassent embrouiller par le premier bobard venu. Mais en règle générale on est seul sur un dossier.

Sandoval : Mais quand même, je ne peux pas créer un multi-compte pour faire des essais et découvrir le jeu ?
Antimulti : Non, du moment que vous avez deux comptes en même temps, peu importe la raison : c'est du multi. Mais vous pouvez toujours créer un guerrier par exemple, et si ça ne vous plaît pas, vous le supprimez et vous recréez un autre perso. Vous cherchez les ennuis, vous…

Seytahn : Sinon, pourquoi avoir choisi ce job ?
Antimulti : Bonne question ! Pour le plaisir d'aider sur ce jeu. Ca peut paraître excitant d'être quelqu'un que personne ne connaît, et qui a un certain pouvoir, le pouvoir de "delet" particulièrement. Franchement, ça c'est marrant deux minutes, si on ne fait brigadier que par désir de dominer notre interlocuteur, on se lasse vite. Il faut avoir une autre motivation.

Seytahn : Le pratiques-tu depuis longtemps ?
Antimulti : Janvier.

Sandoval : Combien avez-vous déjà démasqués de fraudeurs depuis le début du jeu ?
Antimulti : En fait, comme je viens juste de le dire, je suis brigadier depuis janvier 2005, donc pas depuis le début et après une longue période de trêve. En gros j'ai été brigadier 4 mois et je dois avoir découvert 100 multis. En gros, si je me connecte souvent, je peux aller en une semaine de 3 à 10 multis. Mais c'est un peu un travail de fourmis. Attention je reprends le travail là !

Seytahn : Quels sont les moments les plus pénibles ?
Antimulti : Les moments où le dossier se complique et qu'on y comprend plus rien tellement on nous embrouille.

Seytahn : Y prends-tu quand même du plaisir quelquefois ?
Antimulti : Souvent, surtout quand je suis sûr que c'est du multi, j'aime bien lire les réponses où les personnes s'embrouillent. A ce moment-là je prends plaisir à appuyer sur ces points-là, et en général le multi avoue (oui c'est un peu sadique ).

Sandoval : Et à votre avis, il y a encore beaucoup de multi-comptes dans le jeu ?
Antimulti : Oui trop. Pourquoi, intéressé… ?

Seytahn : Hum… Saurais-tu nous relater des anecdotes mémorables ?
Antimulti : Oh la la, si vous saviez tout ce qu'on trouve ! Le plus mémorable restant un dossier où la personne m'explique qu'elle ne connaît même pas le compte de son "frère" et j'apprends quelques messages plus tard que c'est lui même en fait qui lui a créé son compte. Et après pas mal de messages il m'explique qu'il vit seul avec son frère, que son père vient de mourir, que sa mère n’est jamais à la maison… et il me supplie de lui laisser son compte. C'est dingue !

Seytahn : Quoi encore...
Antimulti : J'ai déjà eu le gars qui dénonce un multi que je ne soupçonnais pas, hop deux d'un coup ! On a aussi le joueur qui balance ses petits camarades en espérant bénéficier d'une réduction de peine : rêvez ! D'ailleurs évitez de balancer un petit camarade si vous multicomptez vous même, une vérification sera faite sur vous aussi (on en profite quoi). Je précise car j'ai déjà coincé des multis comme ça. Aussi les persos "Pseudo" et "Pseudo_" qui m'assurent que ce n'est pas du multi, ou alors le joueur de 10 ans qui écrit comme un de 18... Sinon c'est souvent assez classique : "Bonjour vous êtes soupçonné de multi - Ok je supprime, je recommencerai plus". Ou alors une petite variante : "Bonjour vous êtes soupçonné de multi - Non c'est celui de mon frère - Non c'est pas possible - Ok je supprime, je recommencerai plus".
Si ça vous intéresse, nous consignons nos meilleurs messages dans un recueil… Cerb ! DA ! Vous pouvez apporter le "Grimoire des Grosses Poires" ? Cela va prendre du temps car ils sont tout le temps débordés, mais on les garde quand même vu leur grand âge…

Sandoval : C’est bien beau, mais comment faire pour se connecter occasionnellement de chez un ami sans être suspecté de multi-compte ?
Antimulti : Là je ne peux pas répondre… En fait, si vraiment vous vous connectez chez un ami occasionnellement, nous le saurons et nous arrivons dans ce cas-là à distinguer le vrai du faux.

Seytahn : Es-tu déjà tombé sur le multi compte d'un ami, et dans ce cas que fais-tu ?
Antimulti : Jamais arrivé.

Sandoval : Mais as-tu des amis au moins ?
Antimulti ne répondit pas : il se contenta d’ouvrir un dossier et d’y inscrire un nom… Nous ne saurons jamais pourquoi…

Seytahn : Ou alors te retrouves-tu dans des situations compliquées où il est difficile de trancher ?
Antimulti : Malheureusement oui. Parfois c'est difficile car le mensonge (ou pas) se tient, mais il y a quelque chose qu'on trouve louche. Si on a pas assez de preuves, je préfère laisser le bénéfice du doute et ne rien faire, quitte à recontacter plus tard.

Sandoval : Et à quoi sert, dans le jeu, le personnage nommé "Surveillant" qui est seul dans son clan [antimult] ?
Antimulti : C'est notre compte commun (à tous les brigadiers) pour contacter les multicompteurs potentiels.

Seytahn : Y aurait-il un profil du parfait sérialmulticompteur ?
Antimulti : En général un homme, 12/15 ans, assez attaché à son classement, après je sais pas trop, on évite de déborder sur la vie des gens quand on les interroge.

Sandoval : Où peut-on vous trouver ? Comment vous joindre ?
Antimulti : Justement sur le jeu avec ce compte [antimult]surveillant, mais nous préférons être contacté sur le forum "Brigade de l’Ombre", tout simplement parce que nous recevons un grand nombre de messages sur le compte dans le jeu, donc vous avez moins de chance que votre message se perde sur le forum.

Seytahn : Qu'aurais-tu as dire à ceux qui font du multi-compte ?
Antimulti : Priez pour qu'on ne tombe pas sur votre dossier, mais une fois contacté, ne rêvez pas : vous êtes cuit. Avouez de suite, c'est ça mon conseil.

Seytahn : Un dernier mot ?
Antimulti : "Mot" ?... Sinon un autre dernier mot : A-Bientôt (non il n'y pas de tiret entre les deux, mais on m'a dit qu'un seul mot...).

Soudain le silence se fit (à part le bruit sec d’un coup de balai rageur…). Et quand la lumière se ralluma, la pièce était vide, à l’exception d’un vieux grimoire posé sur un pupitre. Pour vous lecteurs, nous l'avons emprunté au péril de notre vie, et voici, en exclusivité, les questions les plus stupides auxquelles Antimulti a du répondre :

Je souffre d’un dédoublement de la personnalité : puis-je créer 2 personnages ? (J’ai une ordonnance du docteur)
Antimulti : Oui mais alors pas de pass sharing. Attention je serai intransigeant.

Bonjour ! Dans le jeu, je suis Sado, Orc guerrier niveau 100 : puis-je créer un second personnage nommé Maso, gnome niveau 1, pour poursuivre ma thérapie ? (Moi aussi j’ai une ordonnance du docteur…)
Antimulti : Bien sûr, mais alors Sado passera le plus clair de son temps à taper Maso, et Maso ne jouera pas ses Points d'Action.

J’ai perdu mes 2 personnages car on m’a dit que je n’avais pas le droit d’en jouer 2… Donc j’en ai créé 3 : pourquoi ont-ils été gelés ???
Antimulti : Essaie avec 4, on sait jamais ... Une erreur sans doute…

Ma petite sœur souhaite arrêter de jouer son elfe niveau 1 car elle n’y comprend rien : puis-je le reprendre, en plus du mien, en promettant de jouer aussi mal qu’elle ?
Antimulti : Ok, mais alors on ne tape que des elfes, là aussi je serai intransigeant. Et pas de soins...

Puis-je créer un 2ème compte pour mon chien ?
Antimulti : Le personnage "chien" n'existe pas, désolé.

Même si je choisis comme race un gnoll… ?
Antimulti : Votre chien est un Gnoll ? Ca va alors…

J’ai découvert un personnage nommé "Surveillant" qui est encore niveau 1 et seul dans son clan [antimult] : il est nul ou quoi ?
Antimulti : Demande-lui qu'on rigole ! Au passage, ne le cherchez pas, il a une map à lui tout seul. Oui, ceux qui vous ont dit qu'ils l'ont vu vous prennent pour des huîtres.

J’ai envoyé plusieurs messages de recrutement au joueur "Surveillant" pour qu’il entre dans mon clan : pourquoi ne me répond-il pas ?
Antimulti : On n’a pas que ça à faire ! D'ailleurs, c'est bien ça : depuis la nouvelle MAJ on ne reçoit plus de courrier, c'est déjà ça.

J’ai postulé à l’entrée du clan [antimult], pourquoi ai-je été refusé ?
Antimulti : Trop petit sans doute. Vous étiez Nain ou Gnome ?

Pourquoi le clan [antimult], qui n’a ni description ni restriction, a été accepté alors que le formidable RP de mon clan (réunir des joueurs de toutes les races pour taper sur tous les autres) est sans cesse refusé ???
Antimulti : Tu connais la corruption : nous on connaît du monde haut placé. Et puis nous on respecte notre RP : on chasse du multi.

Puis-je ajouter le clan [antimult] dans ma liste d’alliés ?
Antimulti : Si ça te fait plaisir, vu notre force de frappe (in-game je parle).

Si j'offre une bague à Antimulti, il fermera les yeux sur mes 10 multicomptes (ben oui j'étais tout seul dans mon clan en fait) ?
Antimulti : Trouve antimulti avant qu'il te trouve et on accepte (indice : il est en 100/100). Pour la corruption, j'vous dis : acceptons or et armes aussi.

Si je lui donne tous mes accessoires, qui de nous 2 se fera soupçonner de multicompte ?
Antimulti : Les deux, je rappelle qu'on ne peut pas multicompter avec un seul compte.

Est-ce que antimulti est bô ?
Antimulti : Jamais vu ma tête, j'en sais rien.

Lors du reset, est-ce que le château Antimulti sera reconstruit ?
Antimulti : Il a été construit? Mince on m'avait pas prévenu ! Faut dire qu'on souffre un peu du manque de Po ces derniers temps. Bien écoutez, je sais pas, faudrait qu'on négocie un château à 0 Po, mais tout est possible avec un peu de pression politique.

Revenus sains et saufs à la rédaction (tiens, nous ne sommes plus qu’un : recomptons…), il nous est apparu alors clairement que la chasse aux multicomptes, bien qu’entourée d’un mystère légitime, était sacrément bien organisée et efficace ! A tel point qu’ils ont déjà récupéré leur grimoire (nous laissant une copie pour l’article) en échange de notre deuxième journaliste, retenue un temps dans la voiture balai…



Sandoval & Seytahn


 
 
personnes ont vu ce numéro,
une personne le consulte actuellement.

 
valid xhtml valid css Contrat Creative Commons rss
apache php get firefox