FEUILLETON

Épisode 1

Shandra, Glorfindel, Riddick et Montaigus se turent un instant après les effusions des retrouvailles ; ils s'étaient confortablement assis autour de la cheminée, et se dévisageaient pour découvrir les traces que le temps avait laissé sur leur visage respectif... tant d'années s'étaient écoulées, tant d'aventures fantastiques et d'incroyables expériences se lisaient dans leurs yeux...

Glorfindel se racla la gorge et murmura:

    - Shan, tu te souviens?
    - Oui... Comment oublier?
    - Quelle histoire! ajouta Montaigus.
    - Que s'était-il passé déjà? Moi et la mémoire... toussota Riddick.

Alors Shandra se leva, et alla chercher un livre dans l'immense bibliothèque. À côté des vieux grimoires poussiéreux des étagères, plusieurs fois centenaires, celui-ci était encore très récent. Ses pages étaient couvertes d'une écriture habile, que Glorfindel reconnut comme celle de Shandra.

    - Mais... C'est notre histoire! s'exclama Glorfindel, ébahi.

Sur la page de garde, s'étalait le titre:

Shandra tourna la page, et commença à lire.


1 - Le traquenard

Shandra

Shandra se tenait tout habillée devant la petite cheminée de la chambre, regardant fixement les courtes flammes qui se tordaient dans l'âtre sans même les voir. Elle ne pensait à rien. Elle attendait... quoi, elle-même l'ignorait. Un signal, quelque chose, n'importe quoi à même de lui apporter des réponses.

Le feu agonisait. Il n'y avait plus que de frêles étincelles qui rougeoyaient encore à l'extrémité d'une des bûches. Au dehors, de lourds nuages d'orage s'accumulaient. Les premières gouttes s'écrasèrent lourdement contre les vitres. Avec un soupir, Shandra se pencha vers le foyer et, d'un geste, raviva les flammes. Une douce chaleur se répandit dans la pièce, pourtant la jeune elfe se sentait glacée. Finalement, elle retourna auprès du lit où sommeillait Glorfindel. Comme ses traits étaient paisibles, détendus ! Shandra effleura son front du bout des lèvres.


- Je reviens tout de suite.

Puis elle se dirigea vers la porte. Là, son instinct la fit s'immobiliser : il se passait quelque chose d'anormal... Lentement, très lentement, le souffle suspendu, elle pivota. Une brume sombre avait envahi la chambre, faisant brutalement chuter la température. La respiration haletante de Shandra se condensait en légers nuages, comme au coeur de l'hiver le plus rude.

- Shandra...

Le brouillard s'agita, se tordit en volutes.

- Shandra...

Cet appel n'était qu'un souffle rauque, étouffé, lointain. Pourtant celle à qui il s'adressait reconnut aussitôt cette voix.

- Ada ?

La brume s'agita et une forme y prit consistance. La silhouette d'un elfe de haute taille dont les yeux dorés refletaient la tristesse... son père. Vacillante, Shandra leva la main, mais l'illusion s'effilocha entre ses doigts.

- Rejoins-moi. Je t'attends depuis si longtemps...

La voix mourut sur ces derniers mots, tandis que le brouillard s'évanouissait par une fente du plancher. Nul doute qu'en temps normal, Shandra n'aurait pas cédé à une telle invitation : le piège était beaucoup trop évident. Mais le tourbillon d'émotions qui l'avait emportée ces derniers jours avait ouvert une faille dans son armure. Dans l'incapacité totale de réfléchir à ce qu'elle faisait, l'elfe remonta sa capuche sur son visage, dissimulée de la tête aux pieds par sa cape noire, avant d'ouvrir la porte et de sortir sans bruit. Pas une marche des escaliers ne craqua sous ses pas. Personne ne la vit longer un des murs de la grande salle de l'auberge, pas plus qu'on ne remarqua que la porte principale venait de s'entrouvrir, pour se refermer presque aussitôt...

Immobile sur le perron de l'Auberge du Rêveur, Shandra leva les yeux vers la cime des arbres qui dansait follement sous le couvercle des nuages sombres charriés par un vent glacial. La pluie crépitait sur le sol.

D'un pas décidé, la jeune elfe s'engagea dans la forêt de pins qui se dressait sur la droite. Elle déboucha sur un sentier qui semblait mener à une vaste trouée, à une centaine de mètres de là. Sous la voûte des arbres, il faisait lourd et très sombre. L'odeur des résineux montait à la tête.

Du coin de l'oeil, Shandra perçut un mouvement dans son dos. Sa lucidité lui revint brusquement, et elle fit un pas de côté... une fraction de seconde trop tard. La flèche qui aurait dû se planter entre ses omoplates se ficha dans son épaule.

L'elfe étouffa un cri et, sans perdre de temps à constater l'étendue des dégâts, se jeta hors du sentier, courant au milieu des troncs drus qui lui offraient une certaine protection.

Très vite, elle dut pourtant s'appuyer à un arbre, sous peine de s'effondrer : sa manche était trempée de sang. D'un geste sec, elle arracha le trait et le leva devant ses yeux. Son coeur rata un battement : elle avait déjà eu l'occasion de voir une de ces flèches si particulières... pointe barbelée, empennage noir...


- Undeads !

Et pas n'importe lesquels : les plus terribles de tous, les plus cruels... les seuls assez sanguinaires pour ne pas craindre d'offrir leurs services aux seigneurs des Légions Ecarlates ! Elle n'avait affronté qu'un seul d'entre eux, à ses débuts. Apparemment, cela ne leur avait pas échappé, si elle se fiait à cette attaque quasi identique...

Le craquement des aiguilles de pin qui joncheaient le sol la fit se redresser. Trois...quatre, peut-être même cinq poursuivants arrivaient, déployés en demi-cercle. Ne restait qu'une seule issue : droit devant. Shandra ne pourrait jamais passer au travers de leur ligne sans se faire cribler de flèches. La rage au coeur, elle reprit sa course vers l'avant. Ses pas l'amenèrent à la clairière qu'elle avait devinée au loin. Sept ombres l'y attendaient, l'épée à la main. Coup d'oeil en arrière... les cinq autres morts-vivants venaient de sortir des bois. Le filet s'était refermé.

Avec un frisson d'effroi, l'elfe s'aperçut qu'elle avait laissé ses armes à l'auberge. Avalant péniblement sa salive, elle se prépara à l'assaut. Celui-ci ne se fit pas attendre : sans un avertissement, ils plongèrent vers elle. Shandra fut plus rapide encore : elle se jeta de côté, évita les lames sombres qui s'entremêlèrent dans un jaillissement d'étincelles, et balaya les jambes de l'agresseur le plus en retrait d'un coup de pied circulaire. Il chut lourdement au sol, lâchant son arme que l'elfe récupéra d'un roulé-boulé.

L'assaut reprit avec violence. Shandra se défendait ardemment, mais son épaule entravait ses mouvement, la rendait plus hésitante, moins rapide... Alors qu'elle ferraillait avec un undead qu'elle était parvenue à isoler, elle sentit plus qu'elle ne vit l'arme qui fondait dans son dos. Renversant sa prise sur la garde de son épée, elle intercepta l'attaque sans se retourner. L'elfe envoya une grand coup de botte dans la mâchoire de celui qui se trouvait devant elle, jeta son arme vers le haut, la lâcha brièvement, fit demi-tour et la rattrapa sans rompre le contact avec son agresseur. Cependant, cela ne pouvait durer.

Une sensation de brûlure sèche au côté la fit trébucher. Ses adversaires bondirent, convaincus de leur victoire. Usant ses dernières forces, Shandra dressa un mur de flammes devant elle. Trois morts-vivants s'enflammèrent tels des brindilles trop sèches, mais les autres traversèrent le rideau de feu sans s'inquiéter des lambeaux de chair qui se détachaient en grésillant de leurs os.
Leur proie recula en vacillant. Elle finit par tomber à genoux. Un voile descendait sur ses sens.

Ses pensées allèrent vers l'auberge. Maintenant, elle savait. En cet instant où la mort l'envahissait, elle savait que, si elle avait dû vivre, elle aurait passé avec bonheur le reste de ses jours avec Glorfindel. Des larmes lui brûlèrent les joues.


- Pardon, Glorfindel. J'ai vraiment essayé...

Comme à travers une vitre sale, elle vit ses agresseurs s'écarter brusquement, les yeux baissés. Une grande ombre s'approchait, comme glissant au ras du sol. Un être froid et terrible. Il s'immobilisa devant Shandra. Une longue épée étincela. L'elfe ferma les yeux. Un choc. Une douleur affreuse qui lui traversa la poitrine. Puis le néant.

Le maître undead fixa un moment le corps sans vie qui gisait à ses pieds dans une mare d'eau teintée de rouge puis tourna à demi sa tête encapuchonnée vers un de ses sbires. Répondant avec précipitation à quelque ordre muet, le soldat prit Shandra dans ses bras, et tous disparurent dans les ténèbres de la forêt silencieuse.



 







 
 
personnes ont vu ce numéro,
une personne le consulte actuellement.

 
valid xhtml valid css Contrat Creative Commons rss
apache php get firefox