Et l'Alchimie fut !

Lal le nain malin était un fier inventeur. Sa maîtrise des métaux et son ingéniosité n'avaient rien à envier à ses lointains cousins les Gnomes...

Court sur pattes, comme tous ceux de sa race, il n'avait de cesse de chercher à s'élever... Ses inventions étaient donc en général tournées vers les cieux. Que cherchait-il donc, lui qui ne croyait aux dieux que juste assez pour qu'ils ne viennent pas lancer de pierre dans ses fenêtres ! Peut-être cherchait-il a répondre à la grande question qu'à peu près personne ne s'est jamais posé : "SOMMES NOUS SEULS DANS L'UNIVERS ?"

Quoiqu'il en soit, le fier nain était actuellement en train de travailler sur une machine étonnante capable de s'élever dans les airs comme un oiseau. "Impossible!", lui rétorquaient ses amis entre deux fûts de bière, alors qu'il leur narrait l'avancée de ses travaux. Mais ayant la tête dure comme du bois (comme tous ses congénères), Lal savait qu'il réussirait...

Des mois et des mois passèrent... La population du Lorndor ne cessait de croître, et Lal ne cessait de rêver au jour où il s'élancerait enfin avec sa machine volante, majestueux comme un... enfin au jour où il s'élancerait, quoi... et pourrait lancer toutes sortes de choses aussi inutiles que désopilantes (des poêles, des rondins de bois, des pianos) à la tête de ces ridicules guignols qui se tapent dessus à longueur de journée...

Le grand jour... La machine est prête... Lal bout d'impatience... Il dégage le terrain vague qui lui sert de piste d'envol, vérifie les paramètres techniques, la direction du vent (histoire d'utiliser la vieille girouette que lui avait offert un de ses cousins il y a quelques années) et s'installe enfin au poste de pilotage... Il revêt ses lunettes, ajuste son plus beau casque (celui à pointes) et fait tourner les moteurs...

L'engin réagit au quart de tour, prend de la vitesse et se dirige droit vers la falaise qui lui permettra de voler !!! Quand l'appareil quitte le sol, Lal s'écrie :

"CA MAAAAAAAAAAA
                A
                  A
                    A
                      A
                        A
                          A
                            A
                              R
                                C
                                  H
                                    E
                                      !
                                       !
                                        !"

La gravité reprenant ses droits, l'engin pique brusquement du nez en direction du sol... Le choc avec ce dernier éjecte Lal, avant que l'engin n'explose dans une gerbe de feu multicolore (règle n°1 selon Lal : toujours assurer le spectacle !).

Le nain, bien protegé par son casque, s'en tire avec des égratignures... Mais sa longue glissade a fait de lui un laboureur... Relevant le nez, il aperçoit devant lui un tas plus ou moins broyé de petites choses à tige verte et à collerette de couleur...

"C'est joli, dit-il, c'était déjà là avant ? Je n'avais jamais remarqué...". Il ramassa les fleurs nouvellement découvertes, mais grâce à sa délicatesse toute naine, il ne lui resta qu'une bouillie dans la main... Il voulu la jeter, déplorant le gâchis, mais le choc de l'atterrissage lui avait bouleversé les notions d'équilibre, de gauche et de droite. La bouillie atterrit donc sur son bras gauche... Il grommela dans sa barbe, jusqu'à ce qu'il s'aperçoive que la douleur qu'il ressentait quelques secondes auparavant avait disparu... "Serait-ce grâce à ces plantes ?" s'interrogea le brave nain.

Avide de connaissance, il ramassa toutes celles qu'il pu trouver et se dépêcha de rentrer chez lui afin d'étudier sa nouvelle découverte... Quelle ne fut pas sa surprise quand il se rendit compte qu'en mélangeant certaines plantes dans un certain ordre, on obtenait des choses totalement différentes !!!

" J'ai découvert un nouveau truc !", scanda-t-il auprès de ses amis.
" Un nouveau crash en perspective ?", rigolèrent-ils.
" Non, rien à voir, regardez !".

Avant que ses amis puissent réagir, il assena un grand coup de hache à son voisin le plus proche, qui hurla... Puis immédiatement lui fit boire une potion qu'il venait de sortir de sous sa cotte de maille... Ahuri, le nain fit remarquer aux autres, qui avaient déjà sorti leur hache, qu'il ne ressentait aucune douleur !

" C'est de la magie !", s'exclama-t-il !
" Non, c'est de la Chimie, la Chimie de Lal", proclama Lal fièrement !

La nouvelle se propagea rapidement au sein des populations du Lorndor, et ce que tout le monde avait sous les yeux sans le voir apparaissait maintenant comme une évidence ! Le spectacle de plaines entières recouvertes de personnes scrutant à leurs pieds et ramassant des tonnes de fleurs (au lieu de regarder le tronc d'arbre leur arrivant sur le coin du crane) fut bientot assez commun, malgré certains cris poussés de çi, de là, comme "Nooooon, touchez pô aux paquerettes !!!"

Certains même en profitèrent pour faire commerce de leurs trouvailles : recettes, plantes, potions... Mais heureusement, pour la plupart celà resta un passe temps.

On raconte même que deux valeureux guerriers issus de races antagonistes, dont le plus grand héros qu'ait connu le Lorndor, unirent momentanément leurs connaissances pour permettre à tous de partager la découverte de Lal... Mais c'est une autre histoire...



FenrirDarkWolf


 
 
personnes ont vu ce numéro,
une personne le consulte actuellement.

 
valid xhtml valid css Contrat Creative Commons rss
apache php get firefox