ACTUALITÉS
L'apparition des "Skins F" !

Ce matin-là, souvenez-vous, le tout Lorndor était en émoi : les héros découvraient le changement qui s’était déroulé pendant la nuit. Les Dieux avaient jugé opportun de différencier clairement les héros selon qu’ils soient hommes ou femmes, et la magie avait opéré : de nouvelles tenues étaient apparues, et les héroïnes pouvaient enfin se distinguer des héros masculins.

Très rapidement, tout le Lorndor sut d’où venaient les nouveaux habits : l’auteur n’était autre que le célèbre Bascréan, auprès de qui les Dieux avaient daigné passer commande.

Pour vous, la Gazette a réalisé un interview de ce grand artiste et vous la livre à chaud ! Agrémenté d’un bonus : nous avons interviewé quelques joueurs, qui nous confient les secrets de leurs nouvelles vies dans leurs nouveaux atours !



INTERVIEW

C'est sans difficulté que j'ai pu convaincre cet illustre Templier répondant au nom de Bascréan de m'accorder quelques instants de son temps si précieux. Après l'avoir contacté par un courrier auquel il répondit promptement, j'ai attendu ce jour avec une certaine impatience, me demandant à quoi pouvait bien ressembler ce saint héros et quelles étaient ses humeurs.

C'est plongée dans mes interrogations que je l'attendis sous quelques ombreux chênes, le lieu que je lui avais indiqué. Après une attente qui me semblait interminable, je l'aperçus : les symboles templiers qu'il arborait ne trompaient personne. Brèves présentations, quelques amicales paroles échangées, rapide point sur l'interview, et ce fut parti:

Lys Noir : Bon alors avant tout, il serait bon que nous sachions qui tu es en quelques mots, tu peux faire une brève présentation de ton personnage?
Bascréan : Pour le physique un dessin sera plus rapide, voilà. Pour ce qui est de l'aspect psychologique, j'ai commencé dans l'Alliance, mais j'ai subi de nombreuses attaques d'elfes, d'humains...

LN : Ce qui a, j'imagine, changé quelque peu ta vision des choses en ce qui concerne l'Alliance?
B : Tout à fait, j'ai alors commencé à douter et j'ai basculé dans le côté sombre en rencontrant tout d'abord une sorte de démon m'offrant sa protection et une partie de sa puissance. Puis j'ai ensuite rejoint les "evicerators" : à cette époque je tuais tous ceux qui étaient sur mon passage même mes frères humains... Mais le clan s'est très vite désagrégé...

LN : Plutôt étrange pour un Templier! Que t'est-il arrivé ensuite?
B : J'ai alors intégré le clan des "assassins", la philosophie était un peu la même, je tuais tout ce qui bougeait et je remplissais mes offices avec zèle, je suis même devenu officier du clan! (rires) Pourtant on avait un certain code d'honneur et un sens de la hiérarchie ce qui était fondamentalement différent des "evicerators".

LN : Un peu d'ordre dans ta vie de boucher en quelque sorte?
B : Voilà!! (rires) Mais notre chef a décidé de partir et à ce moment le clan a perdu quasiment tous ses hommes. Je me suis retrouvé à la tête du clan malgré moi, d'ailleurs je commençais à être las de cette vie : je n'avais pas de but et j'ai donc moi aussi quitté le clan et j'ai commencé à errer dans le Lorndor.
LN : Toi qui avais été en communauté depuis tes débuts, cela a dû être un radical changement, non?
B : Oui bien sûr, mais ce fut une bonne expérience qui m'a permis de me remettre en question.

LN : Et où cette introspection de toi-même t'a t-elle conduit?
B : A la lumière... J'ai vu que l'équilibre était en train de se rompre...

LN : Tu es passé d'un état de brute sanguinaire à celui de Saint Templier après être passé dans la peau d'un vagabond égaré?
B : Exactement. Lors de mon vagabondage j'ai vu que la Horde risquait de mettre le monde en péril : il fallait réagir. Je ne souhaitais pas retourner dans l'Alliance car leur fonctionnement ne me plaisait pas... J'ai alors décidé de créer un ordre chargé de rétablir l'équilibre.

LN : Ca a été la naissance des Templiers?
B : Oui, cet ordre a la bénédiction des dieux de l'Alliance, nous sommes chargés de défendre l'Alliance contre les attaques de la Horde, de soigner les blessés, de protéger les symboles de l'Alliance comme nous le faisons en ce moment en protégeant la statue gnome.
LN : Et c'est ainsi que nous te retrouvons aujourd'hui Bascréan, héros templier n'est-ce pas?
B : Tout à fait, j'ai réussi à emmener dans ma quête plusieurs personnes, je ne cherche pas spécialement à recruter, les gens rentrent dans le clan s'ils le souhaitent. L'Ordre est maintenant plutôt stable.

LN : Un parcours des plus exceptionnels, il faut l'avouer. Tu pourrais m'en dire un peu plus sur toi IRL maintenant? Ta petite existence du moment, et comment tu as connu HC?
B : Alors je suis un jeune lyonnais âgé de 20 ans, étudiant en biologie et dessinateur. J'ai découvert HC grâce à un ami, Titoc, et c'est également grâce à lui que je me suis retrouvé principal dessinateur des HC. En fait pendant un temps, les créateurs du jeu, Cerb et DA ont fait fermer HC parce qu'ils utilisaient les images de Warcraft et ils craignaient d'avoir des problèmes avec Blizzard. Titoc m'a alors demandé si je pouvais réaliser quelques dessins en déconnant : je me suis dit que ce pourrait être pas mal et j'ai alors proposé deux dessins, tout pourris d'ailleurs! (rires) Ca a plu, j'ai continué à faire des dessins et voilà où on en est maintenant.



Ravie de voir notre ex-boucher si chaleureux, j'ai pris l'initiative de faire un break dans l'interview pour discuter un peu plus librement, de tout et rien, comme deux simples aventuriers satisfaits de faire si agréable rencontre. Nous palabrions donc gaiement lorsque, avertie qu'il devrait bientôt me quitter, je repris subitement notre entrevue là où je l'avais laissée, de peur de ne pouvoir l'achever.

LN : Chouette ascension. Nous allons maintenant passer au thème qui nous préoccupe, à savoir les skins (F), leur élaboration et leur mise en place, paré?
B : Ouais mais dis-moi ce que ça veut dire skin F avant!! (éclat de rire)

LN : Les images des personnages féminins, les textures féminines!
B : Ah c'était donc ça ! (nouvel éclat de rire)

LN : De quand date l'idée et d'où vient-elle, des joueurs ou de l'équipe HC? Quels étaient les arguments les plus favorables à la mise en place des skins F ?
B : Oula ! Je ne me souviens pas du tout pourquoi j'en suis venu à dessiner des personnages féminins, je crois que ça c'est fait naturellement! En fait je discute beaucoup d'HC avec Titoc et Pingu, et souvent ils me donnent des idées pour les persos : c'est peut être de là qu'est venue l'idée de faire des persos féminins mais j'en sais rien en fait!

LN : L'idée est venue avec le temps, peut-être car les joueurs la sollicitaient davantage, non? Ou bien était-ce une initiative de l'équipe des HC?
B : A mon avis c'était une envie des joueurs et des créateurs, il était logique qu'on fasse des persos des deux sexes.

LN : Et combien de temps leur réalisation a-t-elle pris?
B : En fait j'ai mis longtemps à les faire parce que j'ai pas mal de boulot entre la fac et le dessin, mais le projet était là depuis longtemps.
LN : Tu as été le seul à faire l'ensemble des skins F ?
B : Oui, c'est exact.

LN : Un boulot monstre non?
B : Je ne te le fais pas dire! Mais j'ai d'autres projets pour HC qui demanderont plus de boulot...

LN : La mise en place s'est faite une fois que tes dessins étaient terminés ou bien y a-t-il eu encore des tas de débats sur tes productions auparavant?
B : Le truc est simple, je fais un dessin que j'envoie aux coloristes qui travaillent avec moi et après j'envoie la version finale à Cerb qui accepte à chaque fois hum...

LN : Tu décides toujours seul de tes créations ou bien as-tu certaines consignes que tu te dois de respecter?
B : Je suis plutôt libre de ce côté, mais pour certains dessins, quand je ne suis pas sûr de ce que je veux, je poste le crayonné sur le forum pour avoir l'avis des joueurs sur le design du perso. C'est instructif à plus d'un titre.

LN : C'est ce que tu as fait pour les dessins des corps féminins?
B : C'est ce que j'ai fait pour l'elfe essentiellement

De plus en plus pressé, je sentais le Templier impatient. Il voulait me quitter pour je ne sais quelle raison qu'il me tenait cachée. Ce n'est pas sans peine que je réussis à le convaincre de rester quelques minutes de plus. Un peu plus calme, il m'invita alors à poursuivre.

LN : Parlons maintenant de l'arrivée des skins dans le jeu, quelle a été la réaction générale des joueurs? Satisfaits dans l'ensemble?
B : Oui plutôt, y'a bien quelques grincheux, mais pour la grande majorité l'accueil est plutôt bon.

LN : Qu'est ce qui mécontente ou plaît le plus selon les échos?
B : Ce qui déplaît je peux pas dire, les deux trois insatisfaits n'ont pas formulé de critiques constructives... (rires) Et en fait.. ce qui plaît, ben j'en sais rien non plus, je suppose que c'est le style en général!
LN : Bien. Nous touchons maintenant à la fin de cet entretien, tu vas pouvoir déguerpir, rassure toi! Me donnerais-tu ton avis personnel sur cette affaire? Ca a été de bons moments? Des coups de gueule durant l'élaboration de ce projet? Des moments forts?
B : Disons que ça fait plaisir de voir mes dessins affichés partout, c'est vraiment un plaisir de faire ça. En ce moment je fais une petite pause pour passer à autre chose. Je recommencerai à travailler pour HC à la rentrée en septembre.

LN : Tu t'impliques et t'investis donc dans l'aventure avec joie?
B : Ouaip, évidemment! ...C'est fini là...?

Avant même de m'avoir laissé le temps de répondre, Bascréan rassemble ses affaires, replace sa lourde cape sur ses épaules et se lève, prêt au départ qu'il voulait très prochain... Appréciant la pureté et l'harmonie de ses formes lors de ses précédents mouvements, une nouvelle question surgit dans mon esprit. Je fis un geste qui le stoppa, puis pris une dernière fois la parole avant de le laisser partir, affichant un regard malicieux et un sourire sarcastique...

LN : Presque, j'ai encore une petite question à te poser.. Cela t'a-t-il donné envie d'incarner un personnage féminin?
B : (rires) Non pas du tout, dans n'importe quel jeu je joue toujours un humain masculin!!

LN : Viril jusqu'au bout hein? Et bien merci d'avoir accordé un peu de ton temps à la Gazette du Lorndor. Cela m'a fait plaisir de passer un moment avec toi Bascréan, tu es plutot jovial. Un mot de la fin avant que nous ne nous séparions?
B : Ben... Heu...il reste des places chez les Templiers...

Et ce sont sur ces dernières paroles qu'il disparut en un instant, sifflotant l'air de rien, ayant à peine pris le temps de me saluer. Cependant, il me fit savoir que ce serait avec joie qu'il oeuvrerait pour la Gazette du Lorndor, en composant un dessin par numéro. Satisfaite de mes moments passés avec lui et de cette information de dernière minute, c'est avec allégresse que je pris le chemin du retour, quelques pensées en tête et un beau travail dans la besace.


Lys Noir

 
 
personnes ont vu ce numéro,
une personne le consulte actuellement.

 
valid xhtml valid css Contrat Creative Commons rss
apache php get firefox