30 millions d'amis

Ces petites bêbêtes si méconnues : ces gnolls qui vous aiment (parce que vous le valez bien)

Joignez-vous au combat de la SPA (société protectrice des aventuriers - tous les dons sont les bienvenus), et dites NON aux sortilèges expérimentaux testés sur les gnolls ! Pourquoi ? Parce que c'est mal (bouh ! Saipabo !). Le nombre d'aventuriers agressés sans raison par des gnolls a augmenté de façon alarmante, et il est temps de mobiliser l'opinion pour faire prendre conscience du danger à tous : les gnolls utilisés comme cobayes développent une agressivité anormale, et ce phénomène ne cesse de se propager dans tout Lorndor.

Et pourtant, le gnoll pourrait être le meilleur ami du Lorndorien : le gnoll est facile d'entretien, docile et affectueux. (Evitez juste de le lâcher dans votre salon... un gnoll et des babioles fragiles, ça fait rarement bon ménage. J'en sais quelque chose : j'ai dû refaire la déco et la toiture après cet article...) Alors, adoptez un gnoll (adoptez le mien, par pitié !!!!!!!!!!!)

L'entretien de votre gnoll : bon, avec un collier antipuce... vous devriez arriver à limiter les dégâts. Au moins, dites-vous qu'il n'ira pas semer des poils partout sur le canapé... il a bien des poils, mais vous, vous n'aurez plus de canapé. Au pire, il risque de baver partout et de... heu... pour faire disparaître (en partie) l'odeur, je vous conseille vivement d'ouvrir au grand les fenêtres et de diffuser de l'essence de pâquerette. Ca vous filera un mal de tête carabiné, mais ça sera toujours mieux que... Ooooh... Excusez-moi, je reviens dans cinq minutes...

Le bien-être de votre gnoll : il conviendra d'aménager votre demeure en fonction des exigences de votre cher compagnon. Il faut savoir qu'il existe différentes espèces de gnolls : le gnoll "classique" (adore creuser, se vautrer dans la boue, s'accrocher aux rideaux...), le gnoll des glaces (pareil, sauf qu'il préfère le froid), le kobold (le même modèle que le gnoll "classique", mais avec des griffes empoisonnées en prime... que du bonheur, quoi) et le slaad (apprécie l'obscurité et la fraîcheur reposante d'une caverne ou d'une crypte... amis UD, c'est l'ami idéal qu'il vous manque... veillez juste à ne pas avoir l'air trop appétissant... les slaads aiment la viande faisandée...).

La nourriture de votre gnoll : hum. Je pense qu'il subviendra à ses besoins tout seul. Ca avale n'importe quoi, en fait. Par contre, les plantes vertes les rendent malades (rangez votre ficus si vous voulez y survivre). Et ne l'approchez pas sans une cotte de maille, sauf si vous tenez vraiment à prendre un cours de chirurgie plastique...

Les loisirs de votre gnoll : le gnoll doit être sorti au moins trois fois par jour (laisse et muselière en mithril obligatoires, décret 846-C du code de Lorndor, alinéa 9). Il vaut mieux être en bonne condition physique pour pouvoir suivre un gnoll qui se dérouille les griffes... Et si vous voulez lui offrir un joujou, optez pour un bon gros nonosse (les tibias d'ogre géant sont parfaits). Pensez juste à ranger votre bâton de combat dans un placard fermé à clef : votre compagnon adoré pourrait avoir envie de se faire les crocs dessus (mais tant que ce n'est pas sur votre bras ou votre jambe... ce n'est pas trop grave. D'ailleurs, je décline toute responsabilité en cas d'incident).

Le dressage de votre gnoll : impossible. Mais vous pouvez toujours sermonner affectueusement votre compagnon chéri s'il fait une bêtise : tapez dessus à coup de massue, de machine à vapeur gnôme, de n'importe quoi, du moment que c'est lourd et solide. Bref... laissez parler votre coeur.

Regardez comme il est beau, ce gnoll, comme son regard déborde d'intelligence et d'amour (nan... lâche ! Lâche-moi la main ! Tu vas me lâcher, oui ?)
...
(rectification de dernière minute : au sujet de l'annonce pour adopter mon gnoll... ce n'est plus la peine. Problème réglé)

Et ne faites pas comme tous ces aventuriers irresponsables qui abandonnent leur gnoll de compagnie attaché au bord de la route au moment de partir pour une quête ! (ils nous restent sur les bras, et qui c'est qui se les coltine, hein, je vous le demande ?)


Shandra (ex-membre de la SPA)
(merci d'adresser tous vos dons à mon nom)
(j'accepte les gemmes, les bons au porteur, et les actions cotées en bourse)
(et le liquide aussi)

Je tiens à préciser que, cette fois-ci, un chroniqueur (moi, en l'occurence...) et un gnoll ont été blessés au cours du peaufinage de cet article.
Et je cours demander un congé maladie.
A bientôt dans un prochain numéro (date ultérieure non précisée)



Shandra


 
 
personnes ont vu ce numéro,
une personne le consulte actuellement.

 
valid xhtml valid css Contrat Creative Commons rss
apache php get firefox